ahurir
vt. aplati <aplatir> (Thônes).
A1) ça l'a (laissé) ahuri : on-n arè dè la lnà à son plyin <on aurait dit ahurir la lune à son plein // la pleine lune> (Albanais).
A2) être ahuri : fâre de jû ma on sha ke kâke de krwize <faire des yeux comme un qui fait des coquilles (de noix)> (Arvillard). - E. : Déféquer.

Dictionnaire Français-Savoyard. 2015.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ahurir — [ ayrir ] v. tr. <conjug. : 2> • XVe; « hérisser » 1270; de hure ♦ Déconcerter complètement en étonnant ou en faisant perdre la tête. ⇒ abasourdir. « Le destin nous ahurit par une prolixité de souffrances insupportables » (Hugo). ● ahurir… …   Encyclopédie Universelle

  • ahurir — AHURIR. v. a. Interdire, étonner, rendre stupéfait. N ahurissez pas cet enfant. Il est familier. Ahuri, ie. participe. Interdit, stupéfait. Il est tout ahuri. Il est fam …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ahurir — un homme, est l estonner tellement, qu il ne sçache qu il doit faire ou dire, le mettre au bout de son sens, Obtundere, Stupefacere, Attonitum reddere …   Thresor de la langue françoyse

  • AHURIR — v. a. Jeter dans le trouble, interdire, étonner, rendre stupéfait. Vous l avez ahuri à force de questions. N ahurissez pas cet enfant. Il est familier. AHURI, IE. participe, Interdit, stupéfait. Il est tout ahuri.   Il s emploie quelquefois… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AHURIR — v. tr. Jeter dans le trouble étonner fortement. Vous l’avez ahuri à force de questions. N’ahurissez pas cet enfant. Il est familier. Le participe passé AHURI, IE, signifie Qui est interdit, stupéfait. Il s’emploie quelquefois comme nom. C’est un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • ahurir — (a u rir) v. a. Étonner, interdire, troubler. Vous ahurissez ce pauvre enfant par votre brusquerie. HISTORIQUE    XIIIe s. •   La gent barbée et ahurie, Robert le Diable, cité dans Diez, Etym. W.. ÉTYMOLOGIE    À (voy. à) et hure (voy. hure).… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • hurir — ahurir …   Dictionnaire des rimes

  • ahurissement — [ ayrismɑ̃ ] n. m. • 1853; de ahurir ♦ État d une personne ahurie. ⇒ étonnement, stupéfaction. « l ahurissement à demi somnambulique » (Bourget). Dans un état d ahurissement. ⇒ hébétude. ● ahurissement nom masculin État de quelqu un qui est ahuri …   Encyclopédie Universelle

  • ébouriffer — [ eburife ] v. tr. <conjug. : 1> • mil. XVIIIe fig.; de ébouriffé 1 ♦ Relever en désordre (les cheveux). ⇒ écheveler, hérisser. 2 ♦ Fig. et fam. Surprendre au point de choquer. ⇒ ahurir. ● ébouriffer verbe transitif (provençal esbourrifa,… …   Encyclopédie Universelle

  • ahurissant — ahurissant, ante [ ayrisɑ̃, ɑ̃t ] adj. • fin XIXe; de ahurir ♦ Qui ahurit. ⇒ confondant, époustouflant, étonnant, sidérant, stupéfiant. Une nouvelle ahurissante. « Devant le gîte d étape de Moussaren, ahurissant tam tam » (A. Gide). Par ext.… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”